TÉLÉCHARGER MUSIC 3ISSAWA

.

Nom:music 3issawa
Format:Fichier D’archive
Système d’exploitation:Windows, Mac, Android, iOS
Licence:Usage Personnel Seulement
Taille:42.22 MBytes



Dans ce pays, celles-ci composent actuellement la clientèle principale des orchestres de la confrérie. Les aspects ludiques de la cérémonie sont courants et revendiqués par les participants rires, chants, danses de même que les manifestations corporelles extatiques cris, pleurs. Plus largement, le rituel de transe pratiqué par les Aïssâwa actuellement semble avoir été établi au fur et à mesure des siècles sous la triple influence du soufisme originel, de croyances animistes préislamiques et de la poésie arabe citadine, comme le Melhoun.

Ils considèrent leur cérémonie comme un espace de sauvegarde de divers éléments artistiques, symboliques, religieux et historiques de la culture marocaine. Les membres de la Taifa Issawiya avancent lentement du point de départ jusqu'à la porte d'entrée du domicile du client en jouant un rythme "rbbani", musique polyrythmique à base de percussions traditionnelles marocaines et de hautbois.

Cela s'appelle "Dakhla" qui signifie "entrée" en arabe. Deux personnes tiennent des "Âalamates", ce sont des étendards, des grands drapeaux caractéristiques de la confrérie des Issawa, généralement en rouge et vert, mais les couleurs peuvent varier.

Sur les étendards, sont ornés les noms de Dieu et du Prophète. Plusieurs personnes dansent en se balançant le buste d'avant en arrière et latéralement. Elles sont habillées en "Handira", une tenue vestimentaire caractéristique de la culture issaouie. Son avantage est qu'elle n'a pas besoin d'entretien. Sidi Ali Ben Hamdouch est mort en dans la région semi-montagneuse de Zerhoun, dans une petite localité à proximité de la fameuse Moulay Idriss Zerhoun qui accueille chaque année le "moussem" ou festival traditionnel des Aïssawa.

Les personnes habillées en "Handira", au nombre de six ou huit, se tiennent les mains et dansent en se balançant le buste de l'arrière à l'avant et latéralement de gauche à droite, le tout de manière synchronisée avec le rythme. La taifa avance progressivement jusqu'à la porte du domicile du client.

Arrivée devant la porte, le rythme s'accélère, le tempo augmente, et par conséquent l'ambiance devient de plus en plus festive et chaleureuse. Hommes et femmes frappent des mains et dansent, les "youyous" de ces dernières ponctuent davantage l'ambiance.

Deux personnes volontaires prennent les étendards et les placent aux côtés de la porte d'entrée, la croyance justifie cela par la volonté d'éloigner les "jnouns" ou mauvais esprits. Ensuite, ils récitent une courte prière suivie du "Hizb Soubhan Dayem" pour apporter la bénédiction au client et à ses proches. Une partie du salon est réservée aux membres de la Taifa Issawiya et des micros branchés à des enceintes et à une table de mixage à leur disposition, ont déjà été préparés par le client ayant auparavant fait appel à un technicien pour la location et l'installation du matériel.

Cette phase est caractérisée également par l'invocation et les louanges adressées à des démons, ce sont des esprits qui vivent, mangent, boivent, dorment et meurent comme les êtres humains. La différence avec ces derniers est qu'ils sont immatériels et peuvent incarner un être vivant ou un objet et vivent dans le même monde que les êtres humains mais dans une dimension parallèle. Ils peuvent être de confession religieuse musulmans, chrétiens ou juifs ou athées.

Ils peuvent également se marier entre eux et avoir des enfants. Lorsque la "Taifa Issawiya" chante des extraits de son répertoire consacré au "mlouk", elle consacre pour chaque démon un chant spécifique à titre de louange.

Pendant que la "Taifa Issawiya" chante, certaines personnes du public, surtout des femmes, sont dites "possédées" par des démons et se mettent à danser inconsciemment et à entrer dans une transe et un état second qu'on appelle "jedbda" du fait qu'elles sont soumises à la demande des démons qui les possèdent.

Les démons sont classés par trois niveaux. Il aime le sang. Sa couleur est le vert. La maîtresse ramène un tissu vert et le pose sur la table.

Sa couleur est le blanc, mais il est rarement évoqué dans les "Lilate" à Fès et Meknès. On l'appelle aussi "Aïcha Qandicha", "Aïcha Soudaniya" la soudanaise ou encore "Aïcha Hamdouchiya" car elle aime entendre la musique de la confrérie des Hmadcha et donc celle-ci est la seule qui puisse la maîtriser et la calmer par les chants ou invocations.

Vers le milieu du chant dédié à "Lalla Aïcha", les lumières sont éteintes et les "Ghiyata" jouent avec le rythme pour la satisfaire. Quelques-unes, en pleurs, se roulent par terre. On raconte qu'elle vit dans les armoires et qu'elle parle le français. On dit aussi qu'elle s'habille en violet avec beaucoup de classe et de chic et qu'elle aime le parfum. Elle est réputée aussi pour aimer avoir des rapports sexuels avec les hommes.

La fin de la hadra se caractérise par la perte de connaissance de plusieurs membres du public. Les invités repartent et chacun rentre chez soi. Pourtant, l'État marocain encourage le développement de la culture issaouie et finance l'organisation des festivals "moussems" afin de préserver ce patrimoine. La contradiction majeure sujette à des polémiques est l'association de Dieu Allah avec d'autres personnalités, des saints tels que Mohammed Ben Aïssa lui-même ou encore des saints de Ouezzane comme Moulay Abdellah Cherif ou Moulay Touhami.

Cette association de Allah avec d'autres personnalités ou saints s'appelle "Chirk" et constitue une grave violation du droit musulman. On peut également considérer le "mlouk" comme une forme de "Chirk" car le principe est de chanter des poèmes spirituels et religieux dédiés à des esprits alors qu'en Islam il est interdit de faire des louanges autre qu'à Allah. On peut ainsi remarquer qu'il existe un énorme décalage entre le "Dhikr" et le "Mlouk" puisque les louanges sont adressés à Dieu et au prophète seulement, contrairement au "Mlouk" La professionnalisation des musiciens Aïssâwa[ modifier modifier le code ] Depuis le début des années apparaît au Maroc une professionnalisation du métier de musicien rituel et une commercialisation du sacré , phénomène entretenu par l'attitude plutôt favorable des pouvoirs publics vis-à-vis du travail informel.

Dans ce contexte les orchestres Aïssâwa permettent aux Marocains qui en font partie de pallier une situation socio économique difficile. Effectivement, ces orchestres confrériques mettent en place une économie informelle qui permet de définir un intérêt collectif et de résoudre de nouvelles formes de prise en charge économique et sociale.

C'est par la diffusion commerciale du répertoire musical soufi mariage, festival, enregistrements etc. Aussi, il est clair que la professionnalisation provoque une sévère concurrence entre les orchestres qui altère le lien social sociologie entre les disciples. Les écrits antérieurs sur la confrérie sont en langue française et en langue arabe.

La plupart des auteurs à la fois des anthropologues et des sociologues de cette époque sont Français. La confrérie est évoquée ici et là dans des ouvrages médicaux, des monographies, des livres scolaires, des peintures, des essais ou des récits de voyages. Ces différents écrits nous transmettent des textes au style toujours passionnel où le mépris pour ce type de religiosité est récurrent. Poursuivant la réflexion de Andezian, Mehdi Nabti a mené une enquête de terrain auprès des Aïssâwa du Maroc.

Sa thèse de doctorat La confrérie des Aïssâwa en milieu urbain, Les pratiques rituelles et sociales du mysticisme contemporain apparaît comme une contribution significative à la socio-anthropologie sur le Maghreb actuel. Cet ouvrage, qui offre en outre une remarquable description iconographique, des relevés musicaux pointant le symbolisme ésotérique et un DVD documentaire, est la plus grande somme de connaissances dont nous disposons actuellement sur le sujet. Mehdi Nabti codirige avec Haj Azedine Bettahi un orchestre de fusion - Aïssâwaniyya regroupant des jazzmen français et des musiciens Aïssawa — qui se produit en concert et donne des masterclasses.

TÉLÉCHARGER GLOIRE A DIEU DE DEBORDO GRATUITEMENT

Bnat Issawa

.

TÉLÉCHARGER PAPAS BURGERIA APK GRATUITEMENT

Issawa عيساوة

.

TÉLÉCHARGER GRATUITEMENT BAZOOKA PIRATAGE GRATUITEMENT

Issawa عيساوة

.

Similaire